Exercices à mains nues et avec des épées en bois.
Au programme : de l’impro, de l’échauffement corporel et vocal, des exercices, des jeux, des femmes nues... euh, peut-être pas, finalement (aïe pas sur la tête !)... le tout fortement orienté vers l’anim du CJSD... mais pas que !
16 février 2006 - Atelier Cascade II

Exercice 1 : à mains nues
- Attaquant : Comment armer (et présenter) une frappe de poing au niveau des abdominaux (aucun soucis là-dessus).
- Attaquant : Comment appliquer cette frappe à l’autre sans lui faire mal (frappe confiance, mais qui s’arrête au contact de la personne et pas 20cm avant) (pas de soucis là dessus non plus).
- Défenseur : Comment "encaisser le coup", càd grosso modo : amortir le coup de poing quand celui-ci est arrivé au contact de nos abdos, et jouer le "défonçage de bide" (Un peu plus dur, le défenseur a tendance à se "encaisser" le coup avant que celui-ci ne frappe réellement).
- Défenseur : s’écrouler de manière théatrale en faisant des "aïe, oulala, que j’ai mal, c’est horrible, je perds mes intestins, j’ai les boyaux en bouilli, et je m’écroule sous vos yeux ébahis, je souffre, aie, ouille, etc..." (aucun soucis)

Exercice 2 : avec une épée bois
- Défenseur : lève les bras et fait comme s’il allait faire une attaque tête en chargeant (pas de pb)
- Attaquant : Déplacement sur le côté en laissant "trainer" l’arme pour prendre l’adversaire de vitesse et le frapper au ventre avec l’épée. On y a vu comment limiter le contact en frappant (laisser un peu de mou dans le poignet), et on a tenter de viser correctement (plus dur).
- Défenseur : Pareil que pour l’exercice 1 : Comment "encaisser le coup", càd s’enrouler sur l’épée quand celle-ci est arrivé au contact de nos abdos, et jouer la blessure.
- Défenseur : s’écrouler de manière théatrale comme dans le 1.

Page publiée le 7 novembre 2006
[ propulsé par Spip | plan | fil RSS | espace privé ]